La classe de BTS DGMN2 présentent leurs projets de graphisme engagé contre les discriminations.

Une discrimination est un traitement inégalitaire aboutissant à une situation qui est défavorable pour une personne discriminée.


Une discrimination repose sur des stéréotypes et constitue une délinaison des idéologies de haine qui établissent que certaines personnes sont inférieures en raison de leur différence (couleur de peau, origine réelle ou supposée, apparence physique, identité de genre, sexe, âge, handicap...).


Les étudiant.e.s ont conçu en petits groupes des campagnes de sensibilisation aux discriminations liées au sexisme, à l’âgisme, au racisme, au validisme, notamment la trisomie 21 (pour l’association Trisomie 21 Haute-Marne, commanditaire d’un des projets), et au genre (en partenariat avec l’association Exaequo de Reims).


Les codes narratifs, typographiques, du design de message d’utilité publique et les références à différents champs artistiques (graphisme, cinéma, arts plastiques...), ainsi que les techniques du storyboard, du stopmotion et de la vidéo ont fait l’objet de workshops en partage avec des professionnel.le.s du stopmotion et de la vidéo dont Harold Presson et Élodie Garbe.


Les notions de construction / déconstruction des stéréotypes, de mécanismes du harcèlement, de visibilité / d’invisibilité, de société inclusive et de graphisme éthique, ont été questionnées tout au long des projets et des semaines dédiées au « vivre ensemble » dans le cadre scolaire.


Ces différents temps de formation, de partage et d’échange ont montré la sensibilité, l’implication et l’empathie de chaque étudiant.e, tout en les fédérant dans un travail d’équipe.


Merci à toute la classe DMN2 pour son engagement.

Document(s)